Le maraîchage chez les Clarac, c’est avant tout une affaire de famille.

La notre commence au quartier de Bourges à Pamiers avec Bernard Clarac marié à Anne-Marie Roubichou.

Trois enfants vont naître de cette union : Georges, René et Lucien qui vont à leur tour continuer la culture potagère.

Au bout de quelques années, les terrains de Bourges vont s’avérer trop petits pour ces 3 familles qui s’agrandissent.

Après leur mariage et la naissance de leur 1er fils, Michel, en 1948, René et sa femme Marie-Jeanne décident de travailler les terres de Mr Dupuy, un propriétaire terrien du Chemin du Bariol.

En 1950, le 1er ha de terrain acheté correspond au parking actuel du magasin. Sur cette parcelle, 17 locataires se partageaient des jardins tout en longueur, partant de la route au-dessus du parking et arrivant jusqu’au canal.

De 1952 à 1954, construction de la maison familiale où naîtra leur 2eme fils Robert en 1954.

Jusqu’en 1968, les 3 frères (Georges, René et Lucien) et leurs épouses continuent de travailler ensemble :

 

Georges et Lucien sont restés à Bourges et René occupe le Bariol. Tous les légumes produits sont regroupés et mis en commun tous les soirs afin de charger le camion pour le marché du lendemain.

En effet, c’est sur les marchés que se vendait la grande majorité des légumes cultivés.

La famille va installer ses étals de légumes dans différentes villes de la Haute et Basse Ariège : Tarascon – Foix – Pamiers.

 

A partir de 1968, les 3 frères se séparent et chacun continuera à sa façon, son activité. René travaille avec son fils Michel jusqu’à ce que celui-ci s’installe à son tour à son propre compte à Villeneuve du Paréage en 1971.

 

En 1968, également, Robert quitte l’école à l’age de 14 ans (après avoir obtenu une dérogation de l’académie) pour rejoindre son père sur l’exploitation du Bariol, ce qu’il avait toujours voulu faire. Il sera aide-familial. Ensemble ils cultivent « La Prairie, un terrain d’environ 9ha qui forme une sorte d’île en contrebas du terrefort entre la rivière Ariège et le canal qui traverse la ville.

 

Cet endroit est toujours très connu des vieux appaméens car les bords de la rivière en pente douce leur servaient de plage (Pamiers-Plage).

René et son fils agrandissent leur surface maraîchère en travaillant des terres situées sur la commune de Saint Jean du Falga au lieu dit « Faurejean » et « Calamp ». Le père et le fils, avec quelques ouvriers agricoles, produisent tous les légumes de saison en plein champ. On comptera jusqu’à 80 variétés de légumes.

Marie-Jeanne, l’épouse de René, munie de son propre poids lourds (chose rare pour une femme à cette époque) se rendait tous les jours sur les marchés pour vendre le fruit de leur récolte.

En 1976 (l’année du mariage de Robert et Nadine) : implantation de la première serre

En 1977, naissance de Sébastien

Début des marchés de Pamiers, Varilhes et Saverdun

En 1981, Robert s’installe à son nom comme jeune agriculteur et continue d’aménager les terres du Bariol en construisant d’autres serres ou multi-chapelles.

Sa femme Nadine cumulera son emploi d’infirmière de nuit à l’hôpital avec les marchés le jour.

A partir de 1988, la production et la vente de chrysanthèmes à la Toussaint viennent compléter la palette de production de l’exploitation.

 

 

En 1989, Nadine arrête son emploi d’infirmière pour travailler avec son mari et se consacre à plein temps à la vente de légumes sur les marchés et surtout à la production de fleurs (chrysanthèmes, plantes à massifs, géraniums, etc)

 

1991 : création de l’EARL CLARAC avec à sa tête Robert et Nadine

1992 : décès de René à 69 ans après toute une vie de dur labeur sur sa terre qu’il aimait tant.

1996, à 70 ans, Marie-Jeanne prend sa retraite des marchés (mais pas des fourneaux) après 50 ans de présence.

Cette année-là également, Robert et Nadine achètent une partie de la Prairie soit environ 5 ha qu’ils occupaient jusque là en tant que locataires.

1999 Nadine et Robert décident de constituer en plus une SARL qui viendra compléter l’activité agricole de l’EARL par la vente de fruits et légumes hors saison (ce que demande de plus en plus la clientèle)

2006 : leur fils Sébastien les rejoint et amène quelques améliorations avec les nouvelles technologies informatiques.

L’idée de la conception d’un petit magasin de proximité commence à germer pour optimiser la qualité et la fraîcheur des produits et favoriser un circuit encore plus court.

Aussi, en Octobre 2007, le magasin « Le Petit Marché » a-t-il été créé sur le lieu même de la production au Bariol. Au début, ce fut un local de 50 m2 aménagé dans un hangar existant.

Quelques mois plus tard, il s’avérera trop petit. Deux agrandissements successifs, toujours dans le même bâtiment, doubleront la surface de vente.

En 2010, la fréquentation du magasin augmentant, décision fut prise de le démolir pour créer un nouveau local d’environ 200 m2.

Janvier à Avril 2011 : la vente de fruits et légumes se poursuit pendant les travaux dans les serres.

 

Avril 2011 : fin des travaux et retour dans le magasin tel qu’il est aujourd’hui.

 

Juillet 2012, après plusieurs mois d’aménagement, le parking est enfin terminé, goudronné et matérialisé.

La présence sur les marchés de Pamiers, Varilhes, Tarascon, Foix et Saverdun se poursuit toujours.

Entre 2010 et 2013 : arrêt progressif des marchés : Tarascon d’abord, suivi par Foix, Saverdun et Varilhes en 2012 et enfin Pamiers en février 2013.

Cette sédentarisation a permis de dégager en peu plus de temps pour s’occuper des cultures et augmenter le volume de production de l’exploitation maraîchère.

Le magasin « Le Petit Marché » permet d’effectuer la commercialisation directe des légumes cultivés au Bariol. Un exemple parmi d’autres : la salade est cueillie le matin et mises en vente aussitôt.

Des fruits et légumes non produits sur l’exploitation y sont aussi proposés que Robert et son fils vont chercher directement chez des petits producteurs de Perpignan et Toulouse ou pour ce qui est des agrumes et autres fruits et légumes sur le marché gare de Toulouse et Perpignan 4 fois par semaine.

Enfin pour répondre à une demande de diversification de la clientèle, petit à petit, d’autres articles sont venus s’ajouter essentiellement produits ou fabriqués de façon artisanale (confiture, miel, biscuits, œufs)

Le « Petit Marché » est une surface de vente à dimension humaine.

L’accueil y est convivial et chaleureux et le client peut faire son marché en toute tranquillité à l’abri des intempéries et de la grosse chaleur. De plus, le grand parking aménagé est un atout non négligeable pour charger ses courses aisément.

Ursula, Noëlle, Tony, Clément ou Ludo sont là tour à tour pour vous recevoir, vous conseiller ou vous aider à porter vos courses si besoin.

Le magasin est ouvert

Du Mardi au Vendredi de 9h à 12h30 et de 14h30 à 19h

Le Samedi de 8h à 12h30.

 

Fermeture hebdomadaire :

Samedi après-midi, Dimanche et Lundi toute la journée